La livraison est GRATUITE à partir de 70€ d'achat.

Comment bien se préparer avant de longues distances !

Publié par Joris M le

Comment bien se préparer avant de longues distances !

Comment bien se préparer avant les longues distances !

La dernière fois, je vous ai parlé du circuit de 1400 KM du grand massif qui a été rénové et qui est opérationnel depuis début d'année 2018

J'ai fais des petites recherches pour vous (et aussi avec ma petite expérience personnelle) sur les choses à mettre en place pour réussir au mieux les traversées sur des longues distances !


1) Le psychologique (le mental de ROCKY !)

Il est certain que sur une distance de 1400 KM (par exemple) si vous souhaitez le faire en entier et sur plusieurs jours, vous risquez d'avoir quelques coups de mou même si les paysages sont magnifiques et que vous êtes avec vos fidèles compagnons. (c'est humain)

Un des points clés pour ne pas sentir l'effort et de distraire son esprit.

Autrement dit : focaliser son esprit sur l'extérieur.

Ha bah, ça tombe bien ! 
Au vu des paysages et des décors idylliques du circuit du grand massif, il sera facile de se recentrer sur les paysages.

Lorsque vous sentez le coup de mou arrivé, recentrez-vous sur le paysage et laissez monter les émotions qu'il émane en vous !



2) Gérez les pauses & planifiez à l'avance

ça peut être tentant de partir sur un coup de tête avec son vélo et son couteau et de se la jouer à la RAHAN enfant des âges farouches !



Attention, faute grave !

Vous n'allez pas faire le tour du pâté de maison, 1 ou 2 semaines d'excursion ça se prépare en amont, tout de même !

Prévoir les hébergements ou vous allez dormir, les lieux ou vous allez manger et aussi les lieux de ravitaillement sont des choses indispensables si vous voulez aller au bout de votre challenge.

Prenez le temps de vous faire un petit cahier de bord avec les différentes étapes, les différentes adresses et pourquoi pas inscrire les traces en amont dans votre GPS Vélo, si vous en avez un !

3) L'alimentation en amont et pendant votre circuit

L'alimentation de la veille est aussi important que votre alimenation pendant la traversée !

N'hésitez pas à vous faire les fameuses pâtes (classique mais efficace) pour vous donner une bonne dose de sucre lent et être opérationnel dés le lendemain !

Aussi pendant la traversée vous pouvez vous munir de barres de céréales et de fruits secs afin de recharger rapidement votre métabolisme et de garder une énergie constante.

Alternez le sucré et le salé, car il y a de forte chance qu'au bout du 5 ème jour et de la 23 ème barre de céréales vous en ayez plein les miches.

nutrition-velo

Vous devez donc boire et manger régulièrement et avant même d'avoir faim ou soif.

Vous pouvez aussi utiliser de la poudre isotonique, cela aura pour effet d'atténuer les éventuelles crampes et de compenser les pertes de sels minéraux qui ont lieu avec la transpiration.

Et bien évidemment faites attention à ce que vous mangez si vous vous arrêtez le midi et le soir dans un restaurant ou un snack, car vous allez certainement en croiser pas mal.

Favorisez les pâtes, la viandes, les sandwichs mais évitez les surplus de gras.
Modéré la consommation d'alcool et les éventuelles cassoulets. (dieu que c'est bon, mais après la traversée...)

 

4) La gestion de l'effort

Même si les traversées en VTT peuvent être très décontracté il ne faut pas oublier que les longues distances sont éprouvantes quoi qu'il en soit.

Il est important de connaitre votre rythme et de sentir quand vous faiblissez.
N'allez pas trop vite et alterner les balades de printemps avec les "rush" pour vous faire plaisir.

N'oubliez pas de récupérer après 30min / 1 heure de rush et de vous glissez une petite barre de céréales et un peu d'eau entre les dents !

Varier les plaisirs et le meilleur moyen de ne pas se lasser et d'assurer un enthousiasme présent tout le long de votre traversée.



5) L'équipements

La base est de ne pas remplacer une pièce à la dernière minute.

Ne changez pas vos pédales, votre cuissard ou votre selle juste avant la traversée !

Si vous changez vos pédales ou votre selle et que vous n'avez pas tester le matos au préalable, vous ne savez pas si le matériel va vous provoquer des douleurs.

Alors si vous ne voulez pas abrégé votre traversée et revenir avec 60 barres de céréales à distribuer aux petits, partez avec un matos fiable que vous connaissez.

N'oubliez pas de ramener votre matos de secours afin d'être autonome.
Chambres à air, rustines, démonte pneus, mini-pompe et un petit outil multi-fonctions !

Outil-multi fonctions

6) Profitez à fond !

Ma volonté dans cet article n'est pas du tout de vous décourager, je tiens simplement à vous préparer afin que cet aventure soit magnifique pour vous et pour vos proches !

La traversée du Grand Massif est une aventure unique et si vous êtes prévoyant et organisé en amont, ça ne sera que plus agréable.

Alors, il n'y a plus qu'à programmer ça ?

Si vous souhaitez voir l'article ou je vous parle de la traversée du Grand Massif,

C'est ici.

En vous souhaitant d'agréables balades,

Sportivement,

Joris.

Source : https://www.btwin.com


Partager ce message



← Message plus ancien Message plus récent →